Brass Band Fribourg

Champion Suisse 2002, 2005, 2007 et 2012

Réseaux Sociaux

Suivez le Brass Band Fribourg sur les principaux réseaux sociaux :

Le BBF sur FacebookLe Brass Band Fribourg sur TwitterLe BBF sur Google+

Appréciez les vidéos et performances du BBF sur les chaînes multimédia :

Le Brass Band Fribourg sur YoutubeLe BBF sur SoundCloud

 

Avec le soutien de

 

 

Thomas Delamorclaz2

Sympa, fiable, talentueux, drôle, attachant, il est peut-être le plus Fribourgeois des Valaisans, vous l’aurez reconnu, c’est Thomas Delamorclaz,

notre Bugle. Ou plutôt, c’était, puisque notre fidèle ami de Bagnes a décidé de tirer sa révérence et ainsi joué ses derniers solos lors de la Fête de la Terre, à Cernier. Un Valaisan qui met un terme à sa – brillante – carrière au sein du Brass Band Fribourg dans le canton Neuchâtel, voilà un contexte dont la multiplicité illustre à merveille le caractère de ce touche-à-tout qui aura marqué la vie du Brass Band Fribourg d’une manière inimitable.

En 2001, ses études l’emmènent à l’Université de Fribourg. Mais ce futur maître de sport – ses résultats à la Patrouille des Glaciers font frémir – est aussi musicien. Impossible pour lui de passer ces années dans la cité de Zaehringen sans déployer ses qualités de cornettiste. Quelques coups de fil plus tard, son sort est scellé: c’est au Brass Band Fribourg qu’il effectuera sa pige musicale.

Mais on n’entre pas dans la famille du BBF sans en devenir un membre à part entière, surtout lorsqu’on a le charisme de Thomas. Il quittera certes la Haute Ecole, diplôme en poche, mais pas le BBF, avec lequel il vivra d’intenses moments d’émotion, mais aussi de délire, le mot n’est pas trop fort. Preuve en sont – entre autres – ses frasques, ce soir de victoire, où il se «déguisera en coupe» debout sur le socle, et «en socle» la coupe sur la tête…

Il sera ainsi de tous les exploits du BBF, jusqu’à en devenir la mascotte, tant sa personnalité rayonne tous azimuts. Mais s’il excelle dans le rôle du boute-en-train, c’est bien à l’instrument qu’il marque les esprits. Très vite intégré au sein du registre des cornets solos – il a commencé au poste de 2e –, il en devient un pilier d’une redoutable solidité. Et un élément précieux en termes de cohésion du registre.

Mais les années passent et après dix ans (!!!) dont six à parcourir ces longs trajets depuis Bagnes, Thomas ressent le besoin de souffler un brin et quitte l’ensemble une première fois, mais revient l’année suivante, pour un dépannage, toujours au cornet solo. Et lorsque le poste de bugle se libère, en 2013, il ne résiste pas.

Aujourd’hui, d’autres obligations – notamment familiales – l’ont amené à prendre cette décision. Et c’est bien évidemment à regret, mais en toute compréhension, que le BBF l’a acceptée, sachant que rien n’est jamais complètement définitif…

Thomas, le BBF tout entier te remercie de lui avoir tant donné, de lui avoir apporté tout ce que tu es. Nul doute que nos chemins se croiseront à nouveau, tant il semble impensable de ne plus entendre ton accent et ton rire (mais encore plus tes fameuses blagues…) égayer les après-répétitions. Chanceux l’ensemble qui – peut-être – profitera prochainement de tes talents. Mais finalement, cette veste blanche t’allait à ravir, non? Salut, et merci! (RG)